Article de blog

e-liquides

By 11 février 2019 février 15th, 2019 No Comments

Les eliquides sont des produits particulièrement surveillés par les administrations, car ils sont apparus récemment sur le marché et l’on n’en connaît pas encore toutes les caractéristiques. En tant que fabricant ou distributeur, le seul moyen d’assurer vos clients de l’innocuité des produits que vous commercialisez est d’en connaître la composition et les caractéristiques.

Les eliquides sont constitués de :

– substances qui jouent le rôle de vecteur, solvant et additifs fonctionnels (généralement glycérine, mono-propylène glycol, éthanol …)
– d’agents de saveur : En général le diacétyle (DA)  et l’acétyl propionyle (AP), qui apportent des notes « crêmeuses » et « lactées ». L’un est normalisé, l’autre pourrait l’être bientôt
– de substances aromatisantes, qui peuvent être naturelles ou synthétiques. Elles doivent toutes être de qualité alimentaire.
– de nicotine (entre 6 et 19,6 mg / ml)

Contrôler vos eliquides pour

– valider la qualité et la reproductibilité de vos approvisionnements
– vérifier leur conformité à la règlementation (principalement la directive UE 2014/40/UE, et sa transposition en droit français Ordonnance n°2016-623 du 19 mai 2016) qui prévoient que les e-liquides commercialisés en Europe doivent être parfaitement analysés pour en décrire la composition dans le cadre d’un dossier de notification)
– préparer vos argumentaires commerciaux
– rédiger  les fiches de données de sécurité et les fiches techniques
– Rassurer vos clients et leur garantir une vape saine et maîtrisée

Procédure de contrôle qualité

Un traitement préalable est souvent nécessaire, pour concentrer afin de pouvoir l’analyser la fraction purement aromatique

– extraction préalable aux solvants
– distillation à la vapeur d’eau
– fractionnement ou purification chimique

L’analyse des émissions (composition en aldéhydes, métaux lourds, nicotine émise, et éventuellement CBD et THC) est réalisée selon une méthodologie conforme aux normes AFNOR XP D 90-300-2/3

Ce sont ensuite les techniques classiques du laboratoire qui peuvent être mises en oeuvre

– chromatographie GC/MS pour identifier les constituants, GC/FID pour les quantifier
– chromatographie en phase liquide (HPLC détection UV ou MS)
– mesures physiques (densité, réfraction, pouvoir rotatoire, point éclair …)

Choisir le laboratoire Signatures

– dirigé par un ancien chercheur au CNRS, Expert judiciaire, agrée par les institutions européennes et membre de l’AFNOR
– équipé d’un matériel de pointe
– capable d’une grande adaptabilité technique et scientifique
– met en oeuvre des normes les plus récentes (AFNOR XP D90-300-1, 2 et 3 de Mars 2015)

Leave a Reply